Danser sur un air de guinguette à l’Abbaye de Collonges

Abbaye de Collonges

Faire une halte à l'Abbaye de Collonges, c'est profiter d'un cadre verdoyant en bord de Saône, d'une gastronomie exceptionnelle et d'une visite patrimoniale ! En effet, à l'Abbaye, bonne chère va de paire avec limonaires !

Le lieu, en effet se présente comme un écrin idéal pour la préservation et valorisation de quelques chefs d'œuvre qui font la fierté de Paul Bocuse et contribuent au charme festif du lieu, en renouant avec cet esprit guinguette si cher au cœur de « Paulo des Bords de Saône ». Les espaces créés au sein de l'établissement sont agencés autour d'une collection unique de limonaires particulièrement bichonnés pour une scénographie digne d'une pièce de théâtre.

Abbaye de Collonges

Abbaye de Collonges

Sur la partition qui compose le rythme de l'établissement, figurent la salle du Petit limonaire qui donne le ton avec un orgue de 52 touches à carton et la salle du Grand Limonaire, où dans un lever de rideau théâtral se dévoile derrière les deux pans de velours, jalousement veillés par deux dragons rapportés par le chef du Japon, un orgue mécanique grandiose, qui remplace 115 musiciens pour une déferlante musicale que soufflent huit cent quarante tuyaux cuivrés.

Une pièce maîtresse du rouage spectaculaire, inscrite au livre des records et qui a vécu une fabuleuse épopée. Avant de renouer avec ses fastes d'antan, ce Gaudin 1900 est resté muré jusqu'en 1966, date de sa découverte par Paul Bocuse qui le fait alors rénover complètement. En chef d'orchestre, Bocuse a su redonner vie aux orgues ! Un rôle qu'il endosse à merveille sur un autre limonaire Gaudin en menant à la baguette ou plutôt à la cuillère en bois dans sa version d'automate miniature des personnages articulés, adoubé par une nymphe aux longs cheveux bruns allongée  dans une coquille géante. A la fois musée et chapiteau de cirque, l'Abbaye perpétue la tradition des fêtes foraines à travers cette collection de limonaires.  Et il n'y a pas de plus belle expérience que d'assister au spectacle des serveurs portant les plats descendant solennellement les marches du grand escalier de l'Abbaye au son puissant et rythmé du Grand Limonaire.

Partager ce billet