Gregory Cuilleron, Le monde entier dans ses casseroles

Tournée des Popotes
gregory-cuilleron

Avec le vainqueur du concours national d'un Dîner presque parfait en 2009 sur M6, l'été est gourmand. Et sa « Tournée des popotes » programmée depuis le début juin, le jeudi à 21 H 30 sur France 5, fait voyager les téléspectateurs…

Il le dit tout net. Pour lui la cuisine est, avant tout, synonyme « d'ouverture, de convivialité, de proximité et de partage ».

Ceci expliquant cela il a repris son bâton de pèlerin et parcouru le monde à la découverte de cuisiniers locaux dont il découvre le travail, leur proposant ensuite une mixité avec le sien à travers un plat réalisé à quatre mains.

tournee-des-popotes-01

 -) Que diriez-vous de cette « Tournée des popotes » ?

« Qu'elle me fait voyager ! Plus qu'une émission culinaire, c'est une véritable histoire de partage, une histoire de potes avec des rapports simples et des échanges conviviaux. Tout au long de mes escales, j'ai eu plaisir à faire partager à mes hôtes quelques « secrets » de notre cuisine et nous créons donc ensemble à travers le « défi fusion » un plat ingénieux qui marie les tradition de chacun ».

 -) On imagine d'intéressante découvertes…

« C'est vrai. Tant sur le plan culinaire que sur le plan humain avec des rapports toujours intéressant. Nous n'arrivons jamais en conquérant mais en hôte curieux et avide de découvertes. Je suis guidé par un chef, homme ou femme, qui partage avec moi ses meilleures adresses, m'invite à rencontrer les ambassadeurs de la gastronomie locale et les spécificités culinaires qui lui sont chères. Ce sont donc beaucoup de surprises au cours d'une balade gourmande et généreuse qui vont donner naissance à des recettes totalement inédites et au croisement de deux patrimoines gastronomiques. C'est ce qui m'a intéressé et qui, je l'espère, séduira les téléspectateurs. ».

tournee-des-popotes-02

 -) Vous êtes Lyonnais, très attaché à votre ville où vous avez eu un restaurant. Est-ce toujours d'actualité ?

« J'adore la ville où je suis né qui est aussi celle de « Monsieur Paul » pour lequel j'ai la plus grande admiration. J'étais attaché de presse pour un cuisinier et j'adorais la cuisine. L'émission « Un dîner presque parfait » puis ma participation à « Top chef », m'ont permis d'assouvir cette passion. Et j'ai prolongé avec un restaurant. Mais pour les clients il faut être présent et, en ce moment, mes occupations ne me le permettent pas comme je le souhaiterais. C'est donc pour l'instant entre parenthèses mais il est clair qu'un jour je serai au fourneau de mon restaurant dans ma chère ville de Lyon ».

Partager ce billet